Quand est apparu le système de friperie ?

Quand est apparu le système de friperie ?

vieille friperie

Depuis plusieurs années, les friperies sont un marché qui s’est énormément développé. Que ce soit chez les jeunes que chez les personnes âgées, ces magasins représentent une forte importance de la mode de seconde main. Ce système consiste à acheter des vêtements qui ont déjà été portés. Non seulement ces vêtements sont plus abordables et plus uniques, mais en plus, il est prouvé qu’un vêtement qui a déjà été porté à plus de valeur. De nos jours, le secteur de la mode de seconde main représente un peu plus de 1 milliard d’euros, ce qui est nettement moins que le secteur du textile qui est à 41 milliards d’euros. Cependant, le commerce de seconde main connaît une véritable expansion au niveau de sa popularité ces dernières années et en particulier depuis le début du XXIè siècle. Cependant, les friperies ne sont pas un commerce qui est apparu au XXIeme siècle, au contraire, c’est un système qui existe depuis de nombreuses décennies.

L’histoire de la friperie

Les friperies sont en réalité apparues dans les années 1800, que ce soit en province ou dans les grandes villes. En effet, dès le XIXe siècle, de nombreux habitants de Paris n’hésitaient pas à revendre leurs propres habits et à acheter des vêtements qui ont été revendus. Des espaces dédiés à la revente et l’achat d’habits existaient, comme par exemple le Carreau du Temple. Plus tard dans le XIXe siècle, ce lieu deviendra la première véritable fripe de la capitale. Le Carreau du Temple était une sorte de grand marché à Paris. Dans celui-ci se trouvaient un grand nombre d’échoppes de différents types de produits. Il existe ainsi des catégories dans le magasin, comme les rayons des grandes surfaces que l’on connaît de nos jours.

Le marché du Temple

De ce fait, au Marché du Temple, il y avait une partie qui était destinée à la vente de vêtements, on l’appelait le marché aux vieux linges. Ce marché était lui aussi divisé selon les types de vêtements vendus. De nombreux vêtements vendus dans ce marché étaient des vêtements revendus par des domestiques. C’étaient les vêtements qu’ils avaient récupérés de leurs riches maîtres, qui avaient à peine été portés par leur propriétaire. Grâce à la révolution industrielle, le phénomène s’est décuplé, puisque cet évènement a permis le développement de l’export textile. Ensuite, dans les années 1880, les premiers magasins concurrents des friperies se développent, ce qui fait que les friperies perdent en popularité à partir de la fin du XIXe siècle. L’intérêt des clients était davantage porté vers les boutiques de vêtements neufs qui sont à la pointe des tendances de l’époque. La plupart des gens se laissaient des friperies pour être sûrs d’être bien vus en société, surtout s’ils portaient les mêmes vêtements que tout le monde, il fallait suivre l’effet de mode actuel ! Ce n’est que durant la fin du XXe siècle et le début du XIXe siècle que les friperies recommencent à plaire. De nombreuses friperies ouvrent leurs portes, car l’idée de porter des habits vintage plaît de plus en plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.